37 ans après les obsèques de Sékou Touré, un chef d’Etat congolais foule le sol guinéen

133

Depuis les obsèques du feu président Ahmed Sékou Touré en 1984, les obsèques qui ont enregistré la présence de plusieurs chefs d’Etat du monde dont feu Mobutu Sese Seko Kuku Ngbendu wa Za Banga, ex président du Zaire, aucun chef d’Etat du Congo n’a foulé le sol guinéen. Ni Laurent-Désiré Kabila, ni son successeur de fils, Joseph Kabila ne s’est déplacé pour une visite officielle ou privée en République de Guinée.
Pourtant, les occasions de visite n’ont pas manqué : les obsèques de Lansana Conté en 2008, les cérémonies d’investiture d’Alpha Condé en 2010, 2015 et 2020. Toutes ces occasions ont été snobées par Kabila et

Après donc 37 ans de rupture, si on peut le dire ainsi, Félix Tshissekedi vient rétablir le pont entre Kinshasa et Conakry en répondant à l’invitation de son homologue guinéen, le Président Alpha Condé. Et quand on sait que la Guinée et la République Démocratique du Congo recèlent les mêmes richesses, cette visite sera mise à profit pour mettre côte-à-côte des expériences et des stratégies en place, pouvant aider ces deux nations à jouir des leurs gigantesques ressources minières.

Par ailleurs, il n’est pas exclu que le dossier Matata Ponyo, ancien premier ministre congolais et ancien conseiller d’Alpha Condé, épinglé dans une affaire de corruption, s’invite dans les échanges entre les deux hommes. Retenons que ces deux pays entretenaient de bonnes relations depuis la victoire du mouvement National Congolais dirigé par le leader charismatique, Emery Patrice Lumumba mort assassiné le 17 janvier 1961.