Consultations nationales: Ce que proposent les représentants des coordinations régionales

35

Après les acteurs politiques, le président du CNRD, Colonel Mamady Doumbouya a rencontré les représentants des différentes coordinations régionales. Au sortir de la rencontre, ces notables ont répondu aux questions des hommes de médias.

Docteur Jean Dimini Tolno, coordinateur des unions forestières de Guinée : « C’est un grand jour pour nous aujourd’hui de rencontrer le CNRD, à la tête Mamady Doumbouya qui a libéré le peuple de Guinée. Je n’ai pas manqué de livrer nos messages et lui dire que si les institutions internationales condamnent, que c’est un coup de forces qu’ils ont fait, nous de la coordination forestière, savons que c’est une mission qu’il est venu accomplir. Et cette mission qu’il est venu accomplir, c’est pour sauver la Guinée, le peuple de Guinée et que nous devons tous être unis autour des idéaux pour pouvoir relever le défi en République de Guinée », a-t-il fait savoir avant d’avancer ses propositions:

« Nos propositions ne sont autre qu ‘autour de la transition. Nous demandons au peuple de Guinée de patienter et de donner le temps à l’équipe afin qu’ils arrivent réellement à mettre en place un gouvernement de transition et pouvoir orienter mieux dans la démocratie, notre pays », a lancé Jean Dimini Tolno.

Pour sa part, Elhadj Sekhouna Soumah de la Basse Côte invite le président de la junte à la cohésion sociale: « Nous remercions le Colonel Mamady Doumbouya et l’armée guinéenne en général. La Guinée se trouvait dans une crise profonde et difficile.

On lui a démontré qu’il ne doit pas suivre le Guinéen dont certains ne suivent que leurs intérêts, qu’il fasse en sorte que la Guinée sorte de cet état. Qu’il fasse en sorte qu’il y ait l’union, l’unité et la fraternité. Nous croyons que la gestion entamée par Doumbouya est la bonne pour le pays», a laissé entendre Alhadj Sekhouna.

Elhadj Ousmane Fatako Baldé alias sans loi, président de la coordination hall poulaar:

« Comme vous le savez, la Guinée était devenue un enfer pour les Guinéens. Je remercie ceux qui ont enlevé ça pour nous. Nous sommes prêts à combattre pour enlever toutes les anomalies qui gangrènent ce pays.

Nous lui avons dit qu’il a beaucoup à faire pour extirper la Guinée du gouffre dans lequel elle était engluée et changer les mentalités des gens. Ça ne sera pas une chose aisée, mais comme il a la volonté, Dieu lui viendra en aide. Nous sommes prêts à l’assister. Chacun a son rôle à jouer pour faire de notre pays, un havre où il fait bon vivre pour tous les citoyens »,

Après les représentants des coordinations régionales, le président du CNRD rencontre les leaders religieux.