Dubreka :  La langue locale pour former des conseillers communaux

74

Après la commune urbaine de Dubreka et la commune rurale de Falesadé, la commune rurale de Khorira a abrité cette semaine la session de formation des administrateurs locaux « en gouvernance locale : finance locale et redevabilité ».
Le Maire Ibrahima Sory Bangoura et le Général des collectivités ont prodigué des conseils sur la nécessité de porter une attention particulière à cette session de formation sans laquelle, disent-ils, «  on ne peut aspirer à un développement durable ».

Quatorze conseillers sur vingt-deux et des cadres des services déconcentrés ont été formés.

Un détail majeur : coronavirus est toujours dans nos murs, mais dans la salle, seul  le maire portait sa bavette.
Il y avait en outre, un faible pourcentage de conseillers lettrés. Pour détendre l’atmosphère, un des formateurs qui souhaitait dispenser le cours en langue Soussou a déclaré qu’il compte épouser à cette occasion une femme soussou pour mieux passer le message sur l’exploitation de l’outil de développement. Un autre conseiller m’a soufflé à l’oreille que cette formation lui rappelle les pratiques du PRL (Pouvoir Révolutionnaire Local) sous du régime de feu SEKOU Touré.

Sélectionné pour vous :  Mamou : La viande de bœuf, un luxe pour les consommateurs !

Il faut préciser que des échanges houleux ont eu lieu entre formateurs et participants  sur la gestion des conflits. Notamment sur la célébration des mariages et autres faits sociaux.

Le Directeur préfectoral du plan de Dubreka, l’animateur principal de ce rendez-vous de renforcement des capacités dit garder un bon espoir concernant l’assimilation des notions enseignées par les apprenants.

La cérémonie a pris fin par la présentation des images qui illustrent l’intérêt pour les membres du conseil communal d’être unis pour réussir. Prochain rendez-vous pour cette formation la commune rurale de Wassou.

Couleurguinee.com