Faranah : le FDSI lance le processus de ciblage des ménages pauvres et indigents pour le RSU

3697

Doter la Guinée d’un registre social unifié (RSU) pouvant répondre aux besoins sans cesse des acteurs divers de protection sociale est l’une des ambitions que le président de la transition colonel Mamadi Doumbouya nourrit pour sa population.

Pour gagner ce pari, le ministère de de la Promotion féminine, de l’Action sociale, de l’Enfance et des Personnes vulnérables, à travers la Direction nationale du fonds de développement social et de l’indigence, lance des activités de ciblage des ménages pauvres et indigents pour le registre social unifié dans les huit (8) régions administratives du pays.

A Faranah, les acteurs concernés se sont retrouvés dans la salle de conférence de l’ENI.
Devant les cadres et élus locaux de la région, Sékou Konaté, inspecteur général du ministère de l’Action sociale, représentant de la ministre de la Promotion féminine, de l’Action sociale, de l’Enfance et des Personnes vulnérables, a souligné : « Il est difficile pour l’Etat d’orienter l’aide sociale vers les ménages nécessiteux de profiter de la synergie d’action qui peuvent être créés entre les différents programmes pour éliminer les doublons ou les fraudes. Grace à la volonté du président du CNRD, chef de l’État, le colonel Mamadi Doumbouya, mon département, à travers le Fonds de développement social et de l’indigence, a élaboré le programme national de réinsertion socio-économique en faveur des personnes vulnérables et des groupes à risque d’exclusion. L’exécution de ce vaste programme est assurée par la gestion et la promotion du registre social unifié dont on salue ici les efforts de la direction ».
Pour sa part, Lansana Diawara, Directeur Général du Fonds de développement social et de l’indigence a, dans son discours de circonstance, sollicité l’accompagnement de sa direction dans les opérations de ciblage à Faranah. « Je lance un appel à tous les niveaux pour accompagner le FDSI dans ces opérations de ciblage au niveau de la région administrative de Faranah. Aidez-nous pour que nous puissions bien aider les communautés. », a-t-il indiqué. Dans la région de Faranah, 712 828 personnes sont ciblées pour être  enregistrées dans la base de données du registre social unifié, soit 101.883 ménages.
Je reste convaincu que ces activités de ciblage vont contribuer à améliorer nettement le système de protection sociale en république de
Guinée, et que la politique de lutte contre la pauvreté  aura un impact considérable. »

Au nom des autorités de la région, Boundouka Condé, gouverneur de la région administrative de Faranah  s’est exprimé en ces termes : « d’après l’Institut national de la statistique, en 2019, la région de Faranah est la deuxième région qui souffre beaucoup de la pauvreté. C’est pourquoi, il est important que cette région participe massivement à ce projet de ciblage des ménages pauvres et indigents pour renforcer le registre social unifié au sein du développement social et d’indigence. J’en appelle alors à votre sens de responsabilité et votre dévouement dans le processus de ciblage qui vient d’être lancé aujourd’hui. Soyez rassurés que la région administrative de Faranah s’impliquera dans ce projet. Je lance un appel aux préfets, aux
sous-préfets, et aux maires de la région pour la formulation d’un plan de communication efficace de nature à permettre un meilleur partage de l’information au sein de la population de la région de Faranah. »
Au nom des 42 maires et sous-préfets de la région, le maire de Kissidougou, Yomba Sanoh, s’est engagé à appliquer strictement les principes relatifs au déroulement de ces activités dans leurs localités respectives.
« Nous nous réjouissons de telles activités car elles y vont dans l’intérêt de nos collectivités. Nous nous engageons au respect strict des règles et principes édictés pour la réussite de ces activités dans nos collectivités mais aussi nous nous engageons à accompagner ce projet phare. », a-t-il déclaré.