KISSIDOUGOU : le guide de la récupération des domaines de l’Etat au cœur d’une rencontre entre le préfet et les acteurs locaux

11089

De retour d’une rencontre à Faranah dont l’objectif était d’harmoniser les actions pour lancer les opérations de récupération des domaines bâtis et non bâtis de l’Etat, le préfet de Kissidougou, colonel N’Famara Oularé, a conféré ce mardi matin avec plusieurs cadres de l’administration publique, des élus locaux, des organisations de la société civile et des services de défense et de sécurité. Objectif ? Expliquer le contenu du Guide à l’usage des acteurs intervenant dans le processus de récupération des biens de l’Etat.

Faisant 13 pages, le Guide en question clarifie les biens à saisir, la procédure à suivre, mais aussi identifie les acteurs devant intervenir dans le processus. Dans son intervention, le préfet de Kissidougou a martelé que le processus de récupération des biens de l’Etat est une affaire de tous. « Le CNRD n’est contre personne. Cette opération qu’on va lancer ici sera la même dans toutes les préfectures du pays. Ce document est un bréviaire pour la réussite de cette mission. On le fait avec tout le monde et ce sera fait dans la règle de l’art. Mais sachez que tout ce qui appartient à l’Etat sera récupéré et mis dans le portefeuille de l’Etat », a indiqué le colonel N’Famara Oularé.
Et si les autorités tiennent tant à ce chantier, c’est parce qu’aux yeux du préfet, « seuls les militaires peuvent faire ce travail. Car on ne cherche pas de l’électorat. Les politiques eux ont peur de perdre l’électorat, sinon ils le savaient ». Aussi, s’adressant à son auditoire, il implore : « Donc, vous devez nous soutenir ».
C’est la salle de réunion de la résidence du préfet qui a servi de cadre à la rencontre