Qnet : Des jeunes guinéens escroqués en Sierra-Léone 

526
Depuis un certains moment, plusieurs jeunes guinéens sont victimes d’escroquerie en Sierra-Léone par certain groupe de jeunes vivant dans la ville de kabala et freetowom. 

Au départ, c’est un ami qui m’avait invité à aller là-bas. Je lui ai dit que je n’ai rien. Il m’a dit de chercher le transport seulement. C’est ainsi que je me suis rendu en Sierra Léone. Quand je suis  rentrée, nous sommes allés  dans un bureau à Freetown. Mon ami m’a présenté à leur patron. Le patron m’a demandé des dossiers et je lui ai présenté mes papiers. Il a prit et en suite, il m’a dit d’envoyer 700 $ pour mon embauche. Et quand on a évalué le montant en FG, c’était quelque chose d’environ 7 millions de francs guinéens. J’ai dit à mon ami que je ne peux pas avoir ce montant. Il m’a dit que c’était une bonne occasion pour trouver du travail et qu’il ne fallait pas rater. J’ai alors appelé mes parents au pays pour m’envoyer quelque chose, même s’il fallait s’endetter. Mais quand ils ont envoyé le montant, j’ai déposé à leur niveau avec mon ami. Ils m’ont remercié et ils m’ont dit de commencer une formation avant de débuter le travail. Deux semaines après la formation, je devais commencer le travail. Ils m’ont dit une chose qui m’a prit. « Un envoi deux « , c’est-à-dire, moi, je dois envoyer deux autres personnes avant de commencer à me payer. C’est en ce moment que j’avais compris que c’était un réseau d’énarques à témoigné François Kpoghomou un des victimes. La victime témoigne également que plusieurs jeunes guinéens sont là-bas dans cette même situation. 

Nous attirons l’attention des parents dont leurs enfants empruntent actuellement le chemin de la Sierra-Léone à la prudence. 

De Nzerekore,  Aimé Delamou pour référenceguinée.net